samedi 28 juin 2008

Une grande première pour les amateurs d’oiseaux par Jean Lengellé

Voici un article signé Jean Lengellé dont une version similaire a été publiée dans le journal hebdomadaire Le Reflet, le 25 juin dernier


Fondation du premier club de miroise francophone de l’Ontario


L’assemblée de fondation du premier club de miroise francophone de l’Ontario s’est déroulée à Bourget le 18 juin dernier.

La miroise, nouveau terme dans notre vocabulaire désigne l’observation des oiseaux, une passion partagée par des personnes de tous les âges et de tous les horizons. Ce terme, qui remplace avantageusement le « bird watching », a été accepté par le Québec.

Un club de miroise est généralement doté d’un territoire d’observation d’une superficie de 50 kilomètres de rayon. Pour le nouveau club, ce territoire serait centré à St. Isidore et s’étendrait en gros de Cornwall à Papineauville et de Vernon à Pointe-Fortune. Notre région est particulièrement riche en oiseaux, puisque 257 espèces différentes y ont déjà été identifiées.

Un tel club est bien évidemment ouvert à toute personne qui s’intéresse aux oiseaux, cet intérêt étant le seul préalable requis.

L’initiative de la réunion, qualifiée d’historique, revient à Jacques Bouvier, ornithologue bien connu, et à Alexandre Racine, un passionné d’environnement. Ils ont respectivement fait fonction de secrétaire et de président d’assemblée pendant la réunion.

C’est dans la petite salle de la forêt Larose remplie à capacité, et dans une ambiance particulièrement enthousiaste et chaleureuse, que les 46 personnes présentes se sont prononcées à l’unanimité pour la création d’un club de miroise francophone. Ces participants venaient de Limoges, Bourget, Embrun, St.Isidore, Alfred, Hawkesbury, Ottawa et Pembroke.

La réunion s’est déroulée en trois parties : dans un premier temps tous et toutes se sont présentés et ont indiqué leurs attentes par rapport à un tel club, ensuite Jacques Bouvier a fait une présentation détaillée de l’historique des clubs de notre région dont le plus ancien est le « Ottawa Field-Naturalists’Club » fondé en 1879 et qui compte 1000 membres.

La troisième partie a été consacrée à la formulation et à l’adoption des propositions de fondation, dont la plus importante, proposée par Jacques Bouvier et appuyée par Diane Latour, se lit comme suit :

« Il est résolu de fonder un Club d’ornithologie francophone sous le nom provisoire de « Club d’ornithologie de l’Est ontarien » qui aura pour mission d’entreprendre des activités visant à la connaissance et à la protection des oiseaux et de leurs habitats dans l’Est ontarien ».

Un comité provisoire formé de Jacques Bouvier, Alexandre Racine, Gaston Gaudreau, et de tout autre volontaire qui voudra s’y adjoindre aura pour tâche de déterminer et de rédiger les statuts du club. Ces statuts seront formalisés lors de la prochaine réunion fixée au 17 Septembre 2008 à Bourget.

Alexandre Racine agira comme Président provisoire pour coordonner les activités de l’été.

Pour en apprendre davantage, veuillez utiliser l’adresse de courriel miroisont@gmail.com, ou consulter les sites de Jacques Bouvier :

http://www.jacquesbouvier.ca

http://jacquesbouvier.blogspot.com


Commentaire de Jacques:
La feuille de présence indique qu'en plus des 8 municipalités mentionnées dans l'article, les participants venaient de 10 autres localités incluant Casselman, Rockland et Alexandria.

2 commentaires:

diane a dit...

Ajouter que certaines personnes venaient de L'Orignal lors de la réunion de fondation.

Je crois que la forêt Larose ( par exemple la salle communautaire ou l'intesection des 2 routes tout près )ferait un "foyer ou centre" géographique plus signifiant que StIsidore pour établir la zone de 50 km couverte par notre club de miroise. Premièrement, cette fôret est souvent associée à la renaturalistion de terres abandonnées et projette une perspective plus environementale qu'un village et secondo notre club y est né.

Merci

Jacques a dit...

Merci Diane pour tes suggestions...
En plus de l'Orignal les gens venaient aussi de Hammond, Cheney, Vankleek Hill, Curran, Wendover et Lefaivre. Si j'ai manqué votre lieu d'origine s.v.p. me le faire savoir.

Le cercle qui comprend les 5 comtés contient la majorité des meilleurs sites ornithologiques dans notre région. C'est seulement un hazard que St-Isidore en est le centre. Il fallait mettre le centre à l'endroit la plus stratégique.Le nom de l'endroit où le centre a lieu, à mon avis, a aucune importance. On aura certainement l'occasion de discuter du cercle durant de prochaines rencontres.

Bonne soirée.

Jacques