lundi 24 novembre 2008

Plus de $100,000 pour nourrir pendant un mois le harfang ci-bas de Ste-Rose?

Si le Harfang des neiges (Snowy Owl) que j'ai observé ce matin réussi à se trouver assez de nourriture pour survivre jusqu'à la fin de janvier il sera par la suite traité à autant de souris vivantes qu'il le voudra. Pourquoi? Parce que les photographes professionels ont découvert l'hiver passé que les Harfangs des neiges de Ste-Rose étaient parmi les plus dociles et et les plus photogéniques du monde lorsqu'on leurs offraient des souris vivantes :) Trois photographes ont convaincu près d'une quarantaine (peut être moins) de maniaques de photo à payer $2,700 chacun pour venir photographier les harfangs de Ste-Rose en janvier et février 2009.

Voir le site internet suivant pour visionner le genre de photos d'harfang qu'on garantie presqu'aux participants des ateliers. Si vous voulez vous inscrire à l'un des ateliers svp voir les détails sur ce même site:

http://www.wildsnowytours.com/owlindex.html

Utiliser des appâts vivants pour attirer des hiboux pour les photographier est légal en Ontario tant que le bien-être de l'oiseau n'est pas compromis. Plusieurs miroiseurs, certains photographes et un propriétaire en particulier de Ste-Rose ne voient pas cette pratique d'un bon oeil!!

L'une des plus grandes propriétés préférées par les harfangs de Ste-Rose est hors limite pour les photographes cet hiver. Un autre propriétaire laissera les photographes utiliser sa propriété seulement si ceux-ci ramassent leurs déchets. Après la fonte des neiges le printemps passé ce propriétaire a trouvé toutes sortes de cochonneries sur sa terre laissées par les présumés photographes.

Les photos suivantes montrent le genre d'affiches que le propriétaire a posé partout sur la limite de sa grande propriété. Allez faire un tour sur les chemins des concessions 19, 20 et Ste-Rose pour essayer de voir un harfang et en même temps de voir combien grand de terrain duquel les photographes professionels sont exclus cette année.

Photos des affiches 1, 2 et 3 de Jacques Bouvier (photo # 1)

Photo # 2

Photo # 3

Êtes-vous d'accord avec l'utilisation d'appâts vivants pour attirer les hiboux à être photographiés?

Quelle différence y a t'il entre ceci (appâtage) et photographier les oiseaux qu'on attire à notre mangeoire?




2 commentaires:

Sebastien a dit...

Boujour Jacques,

L'hiver 2006 et 2007 j'ai photographier plusieurs Harfangs a Ste-Rose sans rencontrer un photographe. Je suis désapointé que quelques photographes on gaspiés l'expérience pour plusieur entre nous pour engraisser leur compte de banque. (nature humaine)

Au sujet des souris c'est compliqué. J'ai remarqué que la présence humaine déconcentre les Harfangs durant leur chasse. Des visites de temps en temps ne devraient pas les affecter mais les rencontres sont devenues trop intrusives. Lorsque je photographiais les Harfangs je leur donnaient des souris pour balancer le tout.

Je ne vois pas de différence entre l'appatage et les mangeoires.

Bonne journée
Sebastien

Jacques a dit...

Merci pour tes commentaires Sebastien.

Jusqu'à date c'est 1 à zéro pour les appâteurs.

Bonne journée,

Jacques